• Le sport c’est la santé… dentaire ?

    La santé dentaire participe à la santé globale. Et l’activité physique est aussi un élément de la bonne santé physique et mentale.
    Mais savez-vous que sport intensif et santé dentaire ne font pas toujours bon ménage ? La Mutualité chrétienne vous en dit plus…


  • Après les fêtes de fin d’année et leurs excès alimentaires, de nombreux magazines santé proposent des régimes dits « détox ».

    Après les fêtes de fin d’année et leurs excès alimentaires, de nombreux magazines santé proposent des régimes dits « détox ».
    Centrés sur certains aliments à consommer en jus ou en potages (citron ou chou par exemple) ou sur des tisanes diurétiques (qui entraînent la production d’urine), l’objectif annoncé serait d’aider le foie à éliminer les toxines.
    L’utilité de ces régimes n’est pas prouvée et ceux-ci peuvent même s’avérer néfastes. La MC vous en dit plus…


  • Savons désinfectants… Stop ou encore ?

    Après un passage aux toilettes, avant de passer à table... se laver les mains est un des gestes fondamentaux d’hygiène. Un automatisme à acquérir dès le plus jeune âge pour permettre de limiter, de façon simple et efficace, la transmission de germes et de maladies. Si certains gestes d’hygiène sont indispensables, on constate cependant un phénomène d’excès d’hygiène grandissant et non sans conséquence pour notre santé. La MC vous en dit plus…


  • Le tai-chi : éloge de la lenteur

    Le tai-chi est une combinaison des arts martiaux et des exercices de santé de la Chine ancienne utilisant le Qi (Chi : énergie et souffle) plutôt que la force musculaire. Désormais devenu une pratique courante en Occident, le tai-chi fait partie de ces disciplines qui contribuent à l’harmonie entre le corps et l’esprit. La MC vous en dit plus...


  • Les acariens : des intrus dans votre maison

    Les acariens sont des araignées microscopiques, réparties en près de 50 000 espèces vivant dans différents milieux. Les plus connues chez nous sont les acariens des poussières de maison. Une pincée de poussière peut renfermer des milliers d’individus. Les acariens se nourrissent de détritus organiques comme les pellicules cutanées humaines. Leurs déjections contiennent des enzymes digestives, ce sont elles qui induisent les réactions allergiques telles que l’asthme ou la rhinite allergique.