Categories

Accueil > Fédéral > Santé > L’obsession du bien manger, arrêtons !

Version imprimable de cet article Version imprimable
6 mars 2008
Brigitte Frankard

L’obsession du bien manger, arrêtons !

Manger sain est la dernière tendance, soit, mais si, à l’épicerie, vous regardez frénétiquement tous les emballages à la recherche de la substance suspecte, vous êtes peut-être atteinte d’orthorexie !

Aujourd’hui, les gens font plus attention à leur hygiène alimentaire. Ils se préoccupent de leur santé, se posent des questions sur les OGM (Organismes Génétiquement Modifiés), les pesticides, la vache folle, la dioxine ou la listériose. article DH Mais certains vont trop loin et manifestent de véritables troubles du comportement. De peur d’ingurgiter une nourriture « malsaine », à l’origine douteuse, ils finissent par refuser de manger des fruits cueillis depuis plus de vingt minutes, voire par décliner toutes les invitations à dîner. Persuadés d’être allergiques à toutes sortes de choses alors qu’ils ne le sont pas, ils restreignent leurs choix. Ils s’imposent des règles nutritionnelles si strictes qu’ils passent plus de trois heures à penser au contenu de leur repas. Un écart, et ils se sentent aussi coupables que s’ils avaient commis le pire des péchés. Cette obsession a un nom : l’orthorexie (« manger droit », en grec). Et elle semble prendre de l’ampleur.

« De plus en plus de patients parlent de leur besoin irrépressible de manger des aliments qu’ils considèrent d’une qualité irréprochable et d’une grande pureté diététique », remarque Bernard Waysfeld, nutritionniste et psychiatre. Comme les boulimiques et les anorexiques, les orthorexiques sont des drogués de la nourriture. Sauf qu’ils se focalisent non pas sur la quantité, mais sur la qualité de leur alimentation. Alors que celle-ci n’a jamais été aussi sûre - on meurt moins aujourd’hui des conséquences d’une mauvaise alimentation qu’au siècle dernier - ces personnes risquent la dépression. Elles ne mettraient pas autant leur santé en péril en mangeant de tout, modérément.

Trier ses aliments en fonction de leurs vertus, connaître leur composition sur le bout de la fourchette, en diaboliser certains... Tels sont les symptômes de l’orthorexie. Le point sur ce trouble alimentaire de plus en plus fréquent.

Etes-vous orthorexique ou risquez-vous de le devenir ? Faites le test de Bratman

anti-régime

Partager

Commentaires

Poster un nouveau message

Modération à priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom