Categories

Accueil > Fédéral > Santé > Sport et tabac : parlons-en !

Version imprimable de cet article Version imprimable
17 avril 2008

Sport et tabac : parlons-en !

Des groupes pour arrêter de fumer, ou simplement pour réfléchir à sa consommation.

- Communiqué de presse, 13 mars 2008 -

Il est loin le temps où l’industrie du tabac pouvait faire croire que « Beaucoup d’athlètes de haut niveau fument [...] tous les jours sans effet nocif pour le souffle ou la condition physique. » [1], ou que la cigarette est « reconnue par d’éminentes autorités médicales pour ses avantages pour le nez et la gorge » [2]. Aujourd’hui, la nocivité du tabac pour la santé est largement démontrée, tout comme la dépendance qu’il engendre [3]. Il semble d’ailleurs que près de la moitié des fumeurs désirent arrêter de fumer et que 20% souhaitent même y parvenir dans l’année [4].

Or, il ne suffit pas d’être informé pour agir ! Face à l’arrêt du tabac, nous sommes souvent hésitants ; ayant de bonnes raisons pour arrêter, mais aussi pour continuer. Cette indécision est normale, et il est utile de reconnaître ces différentes dimensions de la dépendance pour pouvoir changer nos habitudes. De plus, chacun évolue à son rythme, et certains désirent parfois simplement des informations, tandis que d’autres sont déjà décidés à arrêter, tout en ayant encore un peu peur de faire le pas. Il ne suffit pas non plus, contrairement à ce que transmet la sagesse populaire, d’avoir de la « volonté » pour arrêter de fumer, mais il suffit souvent de bien s’organiser et de travailler ses motivations !

De fait, si la majorité des fumeurs se posent des questions par rapport à leur dépendance, peu d’entre eux savent qu’il est possible d’être aidé par rapport à cela. Or, nous savons qu’après un an, seulement 3 à 4% des personnes qui tentent d’arrêter de fumer seules y sont parvenues, alors que ce taux peut passer à 10% avec un accompagnement psychologique, et atteindre 17% et plus si l’accompagnement psychologique est combiné avec une aide médicamenteuse [5]. On sait aussi que les rechutes sont normales, et que le nombre de tentatives augmente les chances de réussite.

Les médecins généralistes sont en première ligne pour répondre aux questions que se pose un fumeur, et suivre leurs patients dans l’arrêt du tabagisme. De même, il est possible de rencontrer un tabacologue, professionnel de santé ayant suivi une formation inter-universitaire coordonnée par le Fonds des Affections Respiratoires (FARES), dans l’optique d’aider tous les fumeurs, quelle que soit leur disposition face au changement : des premières interrogations, jusqu’au soutien pour une vie sans tabac. Le FARES a également initié la mise en place de Centres d’Aide aux Fumeurs (CAF), constitués d’équipes pluridisciplinaires, et accessibles un peu partout en Communauté française. Enfin, pour tout renseignement concernant le tabac, il est possible de contacter gratuitement la ligne Tabac-Stop au 0800/111.00.

Cette année, une nouvelle possibilité voit le jour. En effet, le mois d’avril 2008 verra démarrer le projet « Sport & tabac, parlons-en ! » :

un accompagnement professionnel gratuit, pour arrêter de fumer en groupe, ou simplement pour se renseigner et réfléchir à sa consommation.

Animées dans une optique non culpabilisante par un tabacologue, ces séances seront l’occasion de travailler les motivations, de se préparer au changement, ou encore de trouver des trucs pour affronter les envies, les émotions et la prise de poids une fois l’arrêt entamé. Le travail en groupe sera l’occasion de se soutenir et de partager des expériences.

Ces programmes sont organisées dans 11 centres sportifs en Communauté française et comportent chacun cinq séances de deux heures, réparties sur un mois. Ils visent les sportifs fumeurs, ainsi que leur entourage, mais n’excluront personne. L’idée est de lancer une réflexion sur les liens entre sport et tabac ; fumer diminue en effet les capacités physiques et pousse à l’abandon du sport, alors que pratiquer une activité physique facilite l’arrêt du tabac. Les groupes seront constitués de 15 personnes maximum, et les places offertes aux premiers inscrits ! Afin de faciliter le travail, il est demandé aux participants de s’engager pour les cinq séances.

Il s’agit d’une collaboration entre le FARES, l’ADEPS [6], l’Association Interfédérale du Sport Francophone [7] (AISF), et plusieurs services communaux et centres sportifs en Communauté française, avec le soutien du fonds de lutte contre le tabagisme, géré par le Service Public Fédéral santé publique, sécurité de la chaîne alimentaire et environnement.

Pour plus d’informations, ou pour les inscriptions, un contact peut être pris avec le FARES, au 02/512.29.36, en semaine entre 09h00 et 16h00, ou sur « www.fares.be ». Les fédérations, clubs ou personnes intéressés peuvent aussi obtenir affiches et dépliants via le FARES.
Les centres participant sont : « La Forêt de Soignes » à 1160 Auderghem, « La Woluwe » à 1200 Woluwé-St-Lambert, « Le Blocry » à 1348 Louvain-la-Neuve, « La Plaine de Cointe » à 4000 Liège, « Le Blanc Gravier » à 4000 Liège, « La Fraineuse » à 4300 Spa, « L’Hydrion » à 6700 Arlon, « Le lac » à 6840 Neufchâteau, « La Sapinette » à 7000 Mons, Le centre sportif de Tournai à 7500 Tournai, et « Charleroi Sport Santé » à 6031 Monceau-sur-Sambre.
— 
Nicolas Di Giacomo
Psychologue - Chargé de projet,
pour le Service Prévention tabac,
FARES asbl
02/512.29.36

Fonds des Affections Respiratoires (a.s.b.l.)
Service Prévention Tabac
Communauté française de Belgique
56 rue de la Concorde, 1050 Bruxelles

nicolas.digiacomo fares.be
www.fares.be

Partager

Notes

[11929, Lucky Strike, Selon Dubois, G. (2003). Le rideau de fumée. Paris : Seuil, p. 43.

[21939, Philip Morris, Ibid, p.44.

[3Par exemple : Haute Autorité de Santé [HAS]. (2007). Stratégies thérapeutiques d’aide au sevrage tabagique. Paris.

[4Fondation contre le cancer, enquête IPSOS. Diminution du nombre de fumeurs. Communiqué de presse, 21.11.2007.

[5Société Scientifique de Médecine Générale [SSMG]. (2005). Recommandations de bonne pratique, arrêter de fumer. Bruxelles.

[6Pour contact : Madame BUFFIN, Ministère de la Communauté française, Direction Générale du Sport – ADEPS. Bd. Léopold II, 44, 1080 Bruxelles. Tél : 02 413 37 69 Fax : 02 600.08.07 E-mail : sylvie.buffin cfwb.be Site : http://www.sport-adeps.be/

[7Pour contact : Association Interfédérale du Sport Francophone (AISF), Coordinateur général. Country Hall Ethias Liège, Allée du Bol d’Air, 13 à 4031 Angleur. Tél (+32) 04 344 46 06 Fax (+32) 04 344 46 01 E-mail : info aisf.be Site : www.infosport.be

Commentaires

Poster un nouveau message

Modération à priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom